Le barbecue est-il vraiment nocif pour la santé ?

La polémique plane par rapport à la pratique du barbecue, car nombreux ont affirmé qu’il favorise le cancer ! Ainsi, il est important de prendre quelques précautions en faisant un barbecue party tout en suivant des mesures plus saines. Une technique de cuisson convenable doit être adoptée afin d’éviter l’apparition des substances susceptibles d’être cancérigènes.

Le barbecue et le cancer

Le benzopyrène constitue le principal vecteur du cancer en termes de barbecue. Cela touche principalement les viandes trop grasses. À haute température et au contact des flammes, les graisses qui brûlent laissent des parties carbonisées sur les viandes. Cette substance est constituée d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), responsables de l’irritation des yeux et des muqueuses. Leur consommation, via les viandes grillées, augmente le risque de contracter des maladies cardio-vasculaires.

Comment procéder ?

Il serait plus convenable de procéder à une cuisson lente pour minimiser les risques de formations de matières cancérigènes. Il est conseillé de ne pas procéder au barbecue au quotidien. Les viandes doivent être placées à 10 millimètres (au minimum) de la braise. Le barbecue électrique ainsi que la cuisson à point avec du charbon de bois non épuré effacent tout soupçon de benzopyrène, donc, de cancer. Vu que ce risque est encouru seulement par les viandes grasses, les fruits cuits et légumes cuits au barbecue sont épargnés.

Quelques conseils pratiques

Le barbecue vertical s’avère plus « sain », car il évacue les graisses. Le barbecue à pierre de lave absorbe ces dernières. La cuisson doit toujours se faire sur des braises, et non pas sur des flammes. Pour rester en bonne santé, il est préférable de faire cuire les viandes grasses sur bois ou charbon de bois. Avec un allume-feu, ne procédez à la cuisson que lorsque celui-ci est totalement consumé et ne l’utilisez pas pendant que la viande cuit. Après chaque utilisation, veillez à bien nettoyer les grilles et bacs de récupération des graisses.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Post Author: Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *