Bien choisir sa montre

La montre est un accessoire de mode intemporel. Aujourd’hui encore, elle est très prisée en raison de son pouvoir à parfaire une tenue. Sachez aussi qu’une montre peut également défaire toute une élégance. Ainsi, il serait parfait de réaliser le bon choix. Le design extérieur est le premier critère, vient ensuite le type de mouvement qui diffère l’accessoire d’un autre.

La taille et la forme

Généralement, c’est la taille d’une montre qui démolit l’élégance d’une tenue. En fait, il faut qu’elle soit proportionnelle à votre poignet. Ses cornes ne doivent pas dépasser le poignet. Évitez pareillement les grosses couronnes et les énormes boutons poussoirs. Il est préférable que l’accessoire soit discret sans pour autant féminiser le poignet avec des montres minuscules. Boîtier rond, carré, rectangle… il suffit juste que la forme de la montre rime avec votre poignet. Le poids est aussi un critère important : plus la montre est lourde, plus elle gêne la personne.

La matière

Le bracelet d’une montre contribue grandement l’amplification du design extérieur. Vous avez le choix entre la virilité du métal, la souplesse du cuir et la résistance du caoutchouc. De nos jours, il existe des bracelets « NATO ». D’origine militaire, ils sont réalisés dans une matière confortable hautement résistante. Les boîtiers sont souvent en plastique ou en métal. Pour des raisons techniques et/ou esthétiques, certains sont plaqués, rhodiés, dorés à l’or fin ou argentés. Quant au verre vous avez le choix entre le plastique, le plexi et le saphir pour le haut de gamme.

Le mouvement

On compte principalement 2 types de mouvements, dont le Quartz et la mécanique. Le Quartz, celui qui fonctionne avec une pile est le plus connu de tous. Il est prisé pour sa simplicité : pas de remontage, toujours précis et moins onéreux. Le mouvement mécanique est un joyau des grandes maisons horlogères. Il est plus couteux et se réserve aux puristes. Ce type de mouvement nécessite un remontage pour faire fonctionner une montre. Pour cela, il y a le remontage automatique et le remontage manuel (en tournant la couronne).

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Auteur de l’article : Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *