Combien coûte réellement l‘eau qui coule dans nos robinets ?

L’eau est une ressource naturelle. Cependant, nous payons pour sa consommation. Cette facturation correspond à l’ensemble des services fournis aux différents utilisateurs à l’instar du comptage d’eau, son traitement pour la rendre potable et son acheminement jusqu'à notre. La facture que nous recevons n’est donc pas vraiment celle de l’eau. Elle est plutôt celle des différents services liés à la fourniture de l'eau. Nous allons voir dans cet article combien coûtent réellement ces services.

Le prix des services d’eau et de l’assainissement

La distribution de l’eau sur le territoire est administrée par la municipalité. Elle fait face à de nombreuses dépenses pour maintenir la qualité des différents services d’eau et d’assainissement. Les prix sont donc fixés par rapport au niveau d’équipement nécessaire. Les ressources d’eau subissent de grandes variations en qualité et quantité. Ce sont ces différentes contraintes qui font varier le budget nécessaire pour la distribution d’eau. Ce budget d’investissement influe directement sur le coût de l’eau auprès des consommateurs. Chaque commune doit compenser l’investissement consenti pour la qualité des services d’eau en la facturant.

Plusieurs organismes publics collectent également des taxes et redevances pour les redistribuer sous forme d’aides. Le but de cette manœuvre est la préservation des milieux et ressources aquatiques. Chaque usager assume un coût correspondant à 30% du service sur la base d’une consommation annuelle de 120m au niveau des communes urbaines depuis le 1er janvier 2012. Au niveau des communes rurales cette valeur est de 40%. Les communes touristiques n’assument pas de charges. Vous en connaissez désormais un peu plus sur pour comprendre pourquoi le prix réel de l’eau diffère d'une commune l'autre.

La fluctuation des prix

La valeur du budget d’investissement influence fortement le prix des services d’eau. Cependant, la fluctuation des prix est également due aux contraintes géographiques. En effet, il y a également comme contrainte, l’éloignement du lieu de captage. Cet éloignement entraîne une certaine longueur des canalisations. On distingue aussi les répercussions dues à la nature du sol et au vieillissement des canalisations. Toutes ces différentes contraintes ont un impact sur les coûts d’entretien et de production.

Il faut également savoir que dans les zones rurales, l’éparpillement des logements augmente la longueur du réseau de distribution. La facturation relative à l’entretien des différents équipements de distribution d’eau est donc moyennement plus élevée qu’en zone urbaine. De ce fait, chaque famille doit assumer une plus grande charge.

Auteur de l’article : Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *