En quoi consiste le désenfumage ?

Des statistiques ont prouvé que l'inhalation de fumée était à l’origine de 80 % des décès lors des incendies. De ce fait, il s'est avéré essentiel de prendre des mesures contre ce fléau en adoptant le principe du désenfumage. Qu’est que le désenfumage ? Quelles sont les techniques du désenfumage utilisées ? Est-il obligatoire ?

Le désenfumage : qu’est-ce que c’est ?

Un incendie déclenché dans un bâtiment provoque la diffusion de fumées et gaz chauds qui mettent en danger la vie des individus se trouvant dans les locaux, à cause de leur température, de leurs composés toxiques et de leur opacité. Ces éléments nocifs sont enfermés dans le local et ne s’évaporent pas comparé à un incendie qui se produit à l’air libre dont les gaz et fumées disparaissent dans l’atmosphère. Le principe du désenfumage consiste par conséquent à évacuer des volumes élevés de fumée dans le but de rendre utilisables les voies d'évacuation, de rendre possible l’intervention des pompiers et de freiner la propagation du feu.

Le désenfumage est également une solution pour prévenir l'effondrement des bâtiments lors des incendies provoqués par la forte température qui affaiblit la résistance mécanique des matériaux. En effectuant du désenfumage, la hausse de la température est freinée pour éviter que le feu ne soit attisé. Pour procéder au désenfumage, il existe une méthode naturelle qui consiste à réaliser l’opération en acheminant de l’air frais via des volets de désenfumage ou évacuer la fumée et la chaleur par la toiture. L’autre méthode est mécanique et s’effectue par aspiration des fumées dans un canal à l’aide d’un ventilateur. Les éléments aspirés sont ensuite expulsés vers l’extérieur.

Les obligations pour les immobiliers

Pour assurer une protection incendie, il est exigé d’installer un système de désenfumage dans plusieurs types de bâtiments qu'ils soient pour une famille, un commerce ou une entreprise. On peut citer entre autres les immobiliers aveugles, un sous-sol dont la superficie est supérieure à 100 m², un local dont la superficie excède les 300 m², les escaliers et les cages d'escaliers encloisonnées, etc. L’utilisation du désenfumage mécanique au niveau des escaliers est cependant interdit pour éviter de propager la fumée dans les environs. Les équipements utilisés pour réaliser l’opération font partie du système de Sécurité Incendie. Ainsi, il est préconisé d’effectuer un entretien régulier de ce type de matériel pour s’assurer de leur bon fonctionnement lors d’un incident.

Auteur de l’article : Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *