Génie industriel : un métier central dans les PME PMI

L’industrie vous attire ? Le management également ? Les métiers de génie industriel sont peut-être faits pour vous ! Ingénieur méthodes, en industrialisation, en production ou encre responsable de service, chef de projet de développement… découvrez cette filière et ses débouchés. 

Génie industriel : des métiers variés

Comme nous l’avons vu en introduction la filière génie industriel compte de nombreux postes et métiers très variés. Ingénieur en industrialisation, en logistique industrielle, chargé d’affaires, chef de projet amélioration continue, responsable supply chain… la liste n’est bien évidemment pas exhaustive. Les personnes évoluant dans ce domaine maîtrisent les techniques d’organisation et de management de projet afin de développer les performances de l’entreprises. Pour cela il devra avoir une grande connaissance de l’industrie dans laquelle il évolue.

 

 

La formation

Le génie industriel aura fait des études supérieures. En général, il aura suivi une formation d’ingénieur, spécialité génie industriel. Certaines écoles, comme https://www.eicesi.fr proposent également des formations pour les salariés d’entreprise voulant se spécialiser. Durant la formation de nombreuses matières et connaissances sont développées. Les matières scientifiques avec les mathématiques, les statistiques, les sciences physiques, la veille scientifique et technique, les sciences et techniques de l’ingénieur avec l’informatique, la QSE, le pilotage et le management de projet. Sont également vues les sciences humaines et sociales avec l’éco gestion, le droit du travail, le développement durable, l’expression, le management et les spécialités génie industriel avec les méthodes d’approvisionnement, de maintenance, de développement de produit…

Les débouchés

Les emplois se trouvent dans les PME et PMI. Tous les secteurs industriels lui sont ouverts : l’agroalimentaire, l’informatique, l’aéronautique, la pharmaceutique, la cosmétique… Au candidat de choisir le domaine qui lui correspond le plus. Après  avoir occupé ce poste, le professionnel peut poursuivre son évolution et occuper des emplois de directeur de bureau d’études, de production ou encore de responsable méthode.

 

La French fab analysée : http://www.europe1.fr/economie/la-french-fab-pourra-t-elle-sauver-lindustrie-francaise-3453668

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Auteur de l’article : Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *