La sculpture française

Les sculptures ne cessent de fasciner les historiens, les chercheurs et les amateurs de l’art traditionnel français. Au Moyen Âge, la sculpture est liée à l’univers de la religion. Étant un vrai art traditionnel de France, elle a évolué au fil des différentes époques. D’après les études faites par des historiens, il y a cinq périodes de la sculpture française : la sculpture paléochrétienne, préromane, romane, cistercienne et gothique.

La sculpture paléochrétienne

Pendant la période paléochrétienne, la sculpture était issue des savoirs faire romains, dans la peinture, mosaïque et travail du métal. Cette période a marqué la sculpture funéraire qui consiste à orner des sarcophages, des tables d’autel et du mobilier ecclésiastique. Elle marque la naissance de l’art chrétien en France. Mais nombreux chrétiens sont contre cette théorie à cause du fait que les sculptures sont inspirées des thèmes païens. Les sarcophages chrétiens sont, par exemple, réalisés à partir des sarcophages païens comme ceux qui sont à frises, à colonnes ou à strigiles.

La sculpture préromane et romane

La sculpture préromane est la période de l’art carolingien. Cet art est inspiré des peintures de l’Antiquité tardive et cette époque marque la création des couvertures de livres en ivoire. Durant cette ère, Charlemagne a ravivé l’art du bronze en France, avec la création des fonderies à Aix-la-Chapelle, en imitant un modèle romain. On trouvait aussi à cette période les sculptures sur pierre. Tandis que, pendant la période de l’art roman, les sculptures étaient issues de la fusion des précédentes époques.

 

 

La sculpture cistercienne et gothique

La sculpture cistercienne est une sculpture très rare. Elle se limite à des ornementations épurées ou stylisées ou tout simplement des statues très simples. Durant l’époque de l’art cistercien, les monuments ou les statues ne sont pas généralement peints. On ne peignait que les enluminures. Quant à la sculpture gothique, elle est un style international d’ornementation remplaçant l’art roman. Dans l’art gothique, toutes les statues sont, en général, de couleurs vives. Et il y avait déjà diverses sortes de monuments : monuments de terre, d’argile, de plâtre, de bois et de pierre.

Auteur de l’article : Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *