L’histoire de l’appareil auditif

L’appareil auditif est une invention vieille comme l’Homme. On considère que le premier d’entre tous fut la main, que l’on plaçait derrière l’oreille afin d’amplifier le son. Au fil de l’histoire, de nombreux modèles virent le jour, avec plus ou moins de succès. Derrière ces multiples inventions se cachent une même volonté : combattre les problèmes d’audition, lesquels concernent cinq millions de Français. Du cornet primaire à la prothèse auditive invisible, découvrez l’histoire de l’appareil auditif.

Le cornet acoustique, ancêtre du sonotone

Le principe est simple : un dispositif en tube ou en entonnoir recueille les ondes et les transmet au tympan de l’intéressé. Nous le devons à un chirurgien français, Claude-Nicolas Le Cat dont l’invention apparaît dans ses écrits, au XVIIe siècle.
Les premiers d’entre eux apparurent au XVIIIe siècle, en 1757 en Europe. Certains étaient fait de cornes d’animaux, de coquilles d’escargots ou encore en bois.
De Beethoven au professeur Tournesol dans Tintin, le cornet a une riche histoire culturelle.

 

 

L’appareil auditif en carbone

L’appareil auditif en carbone fut fabriqué par Hutchison. On lui a prêté comme dessein d’avoir inventé le klaxon de voiture, afin d’abaisser l’audition des utilisateurs pour… vendre ses appareils auditifs. Ce fut une véritable révolution : une amélioration de 10 à 15 dB fut notée, qui grimpa à 40 avec un booster. Cependant, le son rendu était de mauvaise qualité et les bruits de fond nombreux.

Le premier sonotone

L’entreprise Sonotone fut un acteur majeur de l’aide auditive au XXe siècle. La conception, le développement et la commercialisation des sonotones furent assurées par cette entreprise américaine. Dès les années 50, ils deviennent portables mais restent difficiles d’utilisation, dues aux batteries que l’on devait placer dans les poches de pantalon ou de veste. Le contour d’oreille fit son apparition en 1952. En 1954 apparurent les lunettes auditives et en 1975 fut créé le premier intra-auriculaire.

 

 

Que de chemin parcouru

L’appareil auditif, quelle que soit sa conception utilise dans les années 2000 une technologie numérique. Il devient un véritable micro-ordinateur connecté. Il se miniaturise pour devenir une vraie prothèse auditive invisible, acquière une puissance jusque-là inégalée et si l’on regarde le chemin parcouru depuis le XVIe siècle, on imagine que bien des progrès restent à faire. Le site www.grandaudition.com présente tous les appareils auditifs actuels.

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Auteur de l’article : Isabelle

1 commentaire sur “L’histoire de l’appareil auditif

    Jean67400

    (3 octobre 2017 - 10 h 19 min)

    Ces appareils auditifs sont de vraies révolutions. J’ai retrouvé l’ouïe après des années de baisse de mon audition. Je ne peux que recommander aux personnes malentendantes de s’équiper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *