Fioles et tableau noir représentant la chimie

Le marché de l’emballage alimentaire en pleine mutation

L’emballage alimentaire était autrefois représenté par les produits en plastique, polluants et peu respectueux de l’environnement. Aujourd’hui, la priorité est donnée au développement durable et à la mise en place de solutions écologiques pour améliorer les taux de recyclage. Certaines innovations clés méritent l’intérêt des professionnels…

Les évolutions marquantes de l’emballage alimentaire

Plusieurs petites révolutions ont déjà permis aux professionnels de travailler plus efficacement, plus rationnellement. Il s’agit tout d’abord de l’allègement du poids de l’emballage et de sa facilité à être manipulé. On utilise moins de matériaux et on réalise ainsi des économies intéressantes. L’important est de fournir de la qualité : l’emballage doit être résistant, adapté aux produits qu’il contient et bien dimensionné pour éviter le gaspillage. Il s’agit ensuite de la tendance nomade et de l’intégration de nanoparticules. De nouvelles technologies aident à « tracer » l’emballage de sa ligne de fabrication jusqu’au destinataire final. Chacun de ces facteurs réduit visiblement l’impact sur l’environnement. Les matières, non issues de l’industrie pétrolifère, réduisent les effets néfastes sur la nature tout au long de leur cycle de vie, de la production à l’arrivée chez le consommateur.
La demande des industriels et les rites de consommation du XXIe siècle obligent à revoir tant la forme de l’emballage alimentaire que son aspect et ses fonctionnalités.

Ce que l’on peut dire sur les nouveaux design

L’emballage alimentaire prend de nouvelles formes. Il adopte des bords arrondis et des courbes maîtrisées pour améliorer ses qualités de fond telle que la force de compression et pour renforcer ses propriétés mécaniques. Le papier et le carton se plient aux nouvelles contraintes et prennent de multiples aspects pour renforcer l’image de marque de l’entreprise et garantir la satisfaction de la clientèle. Si l’emballage alimentaire n’est pas entièrement recyclable, il affiche des informations claires pour permettre à l’utilisateur de détacher les parties qui le sont de façon à les jeter dans les poubelles appropriées.
Le design novateur favorise une meilleure ergonomie pour le transport et permet dans certains cas de congeler l’aliment que contient l’emballage ou de le passer au micro-ondes. Si des nanoparticules ont été ajoutées, la durée de conservation est en plus augmentée. Si des puces contrôlent certaines fonctionnalités, l’emballage est alors capable d’afficher les éventuelles avaries comme la variation de l’intensité lumineuse ou une augmentation inquiétante de la température intérieure.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Post Author: Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *