Nissan Brain-To-Vehicle : quand le cerveau du chauffeur se connecte au véhicule

Le CES est un rendez-vous inéluctable de l’univers de la technologie et de l’électronique. Nissan n’a pas manqué l’édition 2018 de ce grand salon international de Las Vegas. Ce constructeur automobile japonais s’est imposé avec grandeur grâce à sa nouvelle technologie pour voiture connectée Brai-To-Vehicle.

 

Brain-To-Vehicle analyse le comportement du pilote

 

La technologie Brain-To-Vehicle de la marque Nissan est basée sur un algorithme mis au point par son équipe constructeur. Il s’agit d’une suite permettant de calculer le temps de réaction entre le moment où le conducteur prend une décision et le moment où il entre en action. La technologie intervient en examinant les ondes cérébrales et anticipant les actions du pilote grâce à sa capacité de traitement de seulement 300 millisecondes. Le chauffeur porte, pour cela, un casque électro-encéphalogramme connecté à l’automobile.

 

 

Brain-To-Vehicle rend la voiture et la conduite agréables

 

Nissan veut améliorer l’interaction entre le véhicule et son conducteur par le biais de Brain-To-Vehicle. Le but étant d’optimiser le comportement de la voiture et d’accroître le plaisir de conduite ressenti par le chauffeur. En fait, le casque électro-encéphalogramme interprète les signaux émis par le cerveau comme l’inquiétude, la peur… Le véhicule corrige le style de conduite en fonction de ces signaux : décélérer, freiner, s’arrêter. Brain-To-Vehicle détecte également l’inconfort du conducteur pour améliorer l’expérience à bord d’une voiture autonome.

 

Nissan s’est différencié lors du CES 2018

 

La technologie Brain-To-vehcile de Nissan a séduit plus d’un lors du Consumer Electonic Show. La conduite se rapportant à ce gadget est comprise entre la conduite classique et la conduite autonome de niveau III. À l’inverse de Waymo de Google, cette technologie innovante ne cherche pas à supprimer le conducteur. Pour Nissan, l’humain restera toujours au cœur de l’expérience. Nous attendons impatiemment l’installation de Brain-To-Vehicle dans les futurs véhicules Nissan pour pouvoir profiter de ces commodités.

 

Auteur de l’article : Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *