Weboucherie : un concept en plein essor

« Weboucherie » : voilà un terme qui résume bien les nouvelles tendances commerciales des boucheries françaises. Gagnant en notoriété ces dernières années, le but du concept est de propulser sa boucherie en ligne à travers un site internet dédié aux commandes des consommateurs. 

La stratégie du concept

La digitalisation des boucheries est un phénomène qui s'inscrit pleinement dans l'actualité du moment. Elle répond à une nouvelle attente des commerçants, qui cherchent à étendre leur clientèle en attirant des prospects plus jeunes, adeptes du net et des achats en ligne. D'autant plus que ces jeunes prônent depuis quelques années un retour aux anciens modèles de consommation. En effet, la génération Y tente progressivement d'adopter des habitudes plus responsables : elle favorise l'achat chez les commerçants locaux au détriment des grandes surfaces. Ces nouveaux clients doivent donc être cherchés là où ils sont le plus présents : sur internet. 

Le fonctionnement

Un réseau de boucheries adhérant au concept s'est donc rapidement développé. Chacune des boutiques disposant d'un site internet personnalisé, il est possible de parcourir les produits qui y sont disponibles et de passer sa commande. Libre ensuite aux commerçants de proposer à l'utilisateur un service de livraison ou un retrait en magasin. Prenons un exemple concret : si vous êtes situé.e à Paris, vous pouvez facilement trouver la boucherie en ligne sur Paris la plus proche de chez vous et commander directement vos produits sur son site internet. Il vous sera alors possible de les retirer en boutique ou de vous les faire livrer à domicile.

En bref

Grâce au nouveau concept de weboucherie, l'écosystème de la boucherie française connaît un renouveau. En effet, les outils numériques offrent à ses produits traditionnels une nouvelle force commerciale. En élargissant leur clientèle à des jeunes adeptes de la consommation responsable, les commerçants membres du réseau propulsent leur activité et lui assurent un avenir florissant.

Auteur de l’article : Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *