Fish pedicure

A la découverte de la Fish pédicure

La Fish pédicure a récemment fait son apparition en France. Elle provient de Turquie puis a été adoptée au Japon. La pratique s’est répandue dans les autres pays de l’Asie. Toutefois, les conditions d’hygiène ne sont pas les mêmes qu’en Europe. En pratique, la séance se fait avec des petits poissons.

Quelques notions sur la Fish pédicure

Lors de la Fish pédicure, les pieds sont plongés dans de l’eau tiède contenant des poissons. Ces poissons vont effectuer un gommage des plus naturels. Les cellules mortes à la surface des pieds vont disparaitre sous l’action des « poissons docteurs ». Ces derniers sont en réalité des « Garra Rufa ». Cette séance de bien-être redonne de la jeunesse à la peau des pieds. Cette pratique est également reconnue comme étant soft et saine. Aujourd’hui, la Fish pédicure est de plus en plus pratiquée.

Les poissons utilisés

Les poissons utilisés lors la Fish pédicure proviennent des rivières de Turquie et de Syrie. Ils ne possèdent pas de dents et retirent la peau morte des pieds par micro-aspiration. Ils se pressent de faire ce travail en provoquant une sensation de chatouillement et de fourmillement. Certains de ces poissons peuvent mesurer jusqu’à 10 cm, mais la plupart font 3 à 4 cm. Ces derniers sont les plus sollicités, car les plus grands peuvent causer des sensations désagréables.

La Fish pédicure en pratique

Pour la Fish pédicure, il faut une eau à une température comprise entre 26 et 30 °C. La séance débute avec les explications d’une esthéticienne. Les pieds sont ensuite lavés avant d’être plongés dans la bassine. Les poissons vont ingérer les peaux mortes et contribuer ainsi à l’amélioration du flux sanguin. La séance ne dure qu’une demi-heure. Pour les femmes, elle sera suivie d’un massage manuel et de la pose de vernis.

Auteur de l’article : Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *