Comment composer un système de conférence ?

Destiné à assurer la communication audio entre tous les participants d’un meeting ou d’un congrès, un système de conférence se compose de différents éléments. Découvrez lesquels.

Des micros

Avant toute chose, pour mettre au point un système de conférence, vous devez vous procurer des micros. Il en existe deux catégories : tout d’abord, le micro président, réservé à l’orateur principal. Le président de la conférence est ainsi celui qui autorise les autres auditeurs à prendre la parole et qui administre à distance leurs différents postes. Son pupitre, constitué d’un micro et de différentes fonctionnalités, est donc relié aux micros utilisés par les autres intervenants, les micros délégués. Ces derniers sont équipés d’un bouton qui leur sert à demander la parole au président. Pour plus de confort, il est également possible d’opter pour des micros serre-tête. Enfin, si vous choisissez un système de conférence sans fil, vous aurez besoin d’un chargeur.

Une unité centrale

Afin d’assurer la liaison audio entre les micros, vous devrez également vous procurer une unité centrale. Pour les projets de petite à moyenne envergure (moins de 100 participants), un préamplificateur convient également. Selon les modèles, différentes options sont disponibles : programmation du temps de parole, accompagnement vidéo, file d’attente, enregistrement de la conférence… L’unité centrale vous permet également de prérégler le volume des interventions, par l’intermédiaire des haut-parleurs intégrés aux micros ou d’un haut-parleur de plafond supplémentaire. Pour conclure, n’oubliez pas de vous procurer une valise pour le rangement sécurisé de tous les éléments composant votre système de conférence. Non seulement il reste ainsi toujours à portée de main, mais vous pouvez le transporter d’un endroit à l’autre sans crainte de l’abîmer.

Auteur de l’article : Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *