Investir dans un hôtel : financement & business plan

La création ou la reprise d’un hôtel est un investissement onéreux. Au prix des murs s’ajoutent le financement des éventuelles embauches, l’achat du stock, le renouvellement du matériel… Apport personnel ou prêt, il existe diverses solutions pour le financement de votre affaire.

Quelles sont les solutions de financement ?

Vous venez de trouver sur un site dédié comme http://www.transactioncommerce.com/ l’hôtel qui correspond à votre projet de rachat. Vient désormais la phase la plus importante de cette reprise : le financement.

  • L’apport personnel :

Pour racheter un hôtel à Paris, Lyon ou partout ailleurs, il est nécessaire de disposer d’un apport personnel. Ce dernier doit être compris entre 20 et 35% du prix de l’acquisition. Il est préconisé de ne pas dépasser ce montant afin de conserver des ressources en cas de coup dur.

  • L’emprunt :

Comme pour l’achat d’une maison, les banques peuvent proposer des prêts à plus ou moins long terme. Il existe des établissements spécialisés dans ce type d’investissement. Il vous faudra au préalable réaliser un business plan qui garantira du sérieux et de la viabilité financière de votre projet.

  • Le financement participatif :

Depuis plusieurs années, de nombreux projets ont pu voir le jour grâce au financement participatif ou crowdfunding. Le principe est simple : vous présentez sur une plateforme en ligne dédiée votre projet et entrez ainsi en relation avec des potentiels intéressés. Vous aurez plus de chances de trouver des investisseurs particuliers si votre idée est innovante et possède une dimension culturelle ou environnementale.

Le Business Plan 

Afin de convaincre les investisseurs, vous serez dans l’obligation de réaliser un business plan. Celui-ci comprend systématiquement deux parties.

La première, rédigée, vise à présenter le concept, les forces et atouts de votre projet. On y trouvera également votre positionnement commercial.

La seconde partie met l’accent sur les chiffres. Il vous faudra définir en examinant entre autres le chiffre d’affaire des trois dernières années, le potentiel de rentabilité de l’affaire. Ce document exposera clairement le besoin financier pour la réalisation du projet.

Auteur de l’article : Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *