Sentier des Douaniers (GR34 Bretagne) : là où la terre devient mer

Saint-Malo, GR34
Navi Mag » Voyage » Sentier des Douaniers (GR34 Bretagne) : là où la terre devient mer

Le GR34, mieux connu sous le nom de Sentier des Douaniers, est bien plus qu’un simple chemin de randonnée : c’est une invitation à voyager à travers le temps et la beauté sauvage de la Bretagne française. De ses falaises escarpées à ses criques secrètes, chaque étape dévoile un panorama à couper le souffle, que Navi-Mag se propose de vous faire découvrir. 

Marcher sur le GR34, c’est embrasser des siècles d’histoire tout en se laissant bercer par le chant de l’océan et la majestuosité d’un paysage préservé. Cette route mythique, qui serpente le long de la côte bretonne, promet à chaque randonneur ou marcheur une aventure mémorable. 

Préparez-vous à découvrir l’un des trésors les plus précieux de la Bretagne.

Le GR34, son histoire et son importance

Le GR34 ne s’est pas constitué en un jour. Il puise ses origines dans le XVIIIe siècle, au moment où il fut créé pour lutter contre la contrebande. Il est depuis devenu un symbole majeur du patrimoine breton, couvrant plus de 2000 km le long de la côte, de Vitré à Saint-Nazaire.

Ce sentier, au-delà de sa fonction historique, a gagné plusieurs distinctions : 

  • labellisé « GR® de Pays« , il appartient au réseau des itinéraires de Grande Randonnée français, chapeauté par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre. 
  • élu « Sentier préféré des Français » en 2018, avec près de 24% des 55 000 suffrages exprimés, mettant en lumière son attrait exceptionnel et son importance pour le tourisme breton. 

On peut donc dire qu’en raison de sa richesse historique et de ses reconnaissances, le GR34 a su s’inscrire comme un passage incontournable pour tous les amoureux de la randonnée et de la Bretagne.

Pourquoi ce sentier est-il appelé « Sentier des Douaniers »?

Le GR34 porte aussi le nom de « Sentier des Douaniers » en raison de son histoire profondément ancrée dans la surveillance des côtes bretonnes. Créé au XVIIIe siècle, ce chemin était à l’origine emprunté par les douaniers dont la mission principale était de lutter contre les contrebandiers et les activités illégales le long des côtes de Bretagne. 

Ces douaniers patrouillaient régulièrement sur ce sentier, veillant à la sécurité des littoraux et garantissant la réglementation douanière. Ce rôle historique a laissé une empreinte indélébile sur le sentier, lui valant son surnom qui persiste encore aujourd’hui.

le Cap Fréhel, étape incontournable du GR 34
Le Cap Fréhel, étape incontournable du GR 34

Le parcours général du GR34 : chiffres et informations clés

Le GR34 est une véritable ode à la beauté de cette région. Ce sentier de grande randonnée, long de 2106 km, offre aux randonneurs une diversité de paysages et de terrains, tout en les invitant à découvrir l’histoire et la culture bretonnes. 

Il suit le littoral, offrant ainsi une immersion unique dans la région de Bretagne. Le sentier débute dans le département du Morbihan, à Vannes, et serpente ensuite le long des côtes en traversant successivement le Finistère, les Côtes-d’Armor et enfin l’Ille-et-Vilaine, avant de se conclure à Saint-Malo. Chacun de ces départements offre des panoramas variés, des falaises escarpées du Finistère aux plages étendues des Côtes-d’Armor, en passant par les rias du Morbihan et les fortifications de l’Ille-et-Vilaine. Ces diverses traversées offrent aux randonneurs une occasion exceptionnelle de découvrir la richesse culturelle, historique et naturelle de la Bretagne.

  • Dénivelé : ce sentier présente une altitude maximum de 124 mètres et descend jusqu’à la mer à une altitude minimale de 0 mètre. Les randonneurs peuvent s’attendre à un dénivelé cumulé en montée de 16,749 mètres tout au long de ce parcours.
  • Public et fréquentation : concernant sa fréquentation en 2018, le GR34 a attiré 9,1 millions d’usagers. Ces randonneurs se répartissent entre locaux (40%) et touristes (60%). Parmi ces touristes, une grande majorité (90%) sont français, dont 22% sont bretons. Les touristes étrangers sont majoritairement allemands, belges et italiens.
  • L’usage du GR34 : 67% des usagers viennent pour une simple balade en loisirs, tandis que 26% pratiquent des activités plus sportives, telles que la course à pied, le trail, la marche nordique ou encore la marche sportive. La durée moyenne d’une sortie est de 2 heures, pour une distance parcourue d’environ 10 kilomètres. Une minorité non négligeable d’usagers (4%) choisit l’itinérance, parcourant en moyenne 180 km en 7 étapes.

L’attrait du GR34 ne se limite pas à ses paysages ou à sa longueur. Il est aussi un témoignage de l’importance culturelle et historique de la Bretagne.

La Côte de Granit Rose sur le GR34
Un phare sur la côte de Granit Rose

Le Sentier des Douaniers étape par étape

Le GR34 est fractionné en de nombreuses étapes pour faciliter la randonnée, qu’elle soit réalisée en totalité ou par segments. Voici un aperçu des étapes majeures :

  • Vannes à Sarzeau : cette première étape longe le golfe du Morbihan, offrant des vues spectaculaires sur les îles et la mer intérieure.
  • Sarzeau à Arzon : continuant le long du golfe, les randonneurs traversent la presqu’île de Rhuys pour rejoindre la côte atlantique.
  • Arzon à Quiberon : cet itinéraire vous fait découvrir la côte sauvage du Morbihan avec ses plages et ses ports pittoresques.
  • Quiberon à Lorient : la randonnée suit le littoral, offrant des panoramas sur les îles de Groix et Belle-Île.
  • Lorient à Douarnenez : ce segment traverse le Finistère, avec ses falaises impressionnantes et ses ports de pêche emblématiques.
  • Douarnenez à Brest : cette partie du sentier longe la baie de Douarnenez et conduit vers la métropole de Brest, avec une traversée du célèbre pont de l’Iroise.
  • Brest à Morlaix : une étape marquée par des falaises abruptes et des vues sur la mer d’Iroise.
  • Morlaix à Perros-Guirec : cette portion du GR34 traverse la côte de granit rose, célèbre pour ses rochers rose pâle et ses plages idylliques.
  • Perros-Guirec à Saint-Brieuc : les randonneurs peuvent admirer les archipels des Sept-Îles et de Bréhat lors de cette étape.
  • Saint-Brieuc à Saint-Malo : la dernière portion du sentier traverse la côte d’Émeraude, avec ses forteresses médiévales et ses plages de sable fin, pour finalement aboutir à la cité corsaire de Saint-Malo.

Bien entendu, ces étapes majeures peuvent être divisées en étapes plus courtes pour s’adapter aux besoins et à la condition physique de chaque randonneur. Il est toujours recommandé de bien planifier son itinéraire et de consulter les guides locaux pour une expérience optimale.

Duardenez, GR34
Vue de Duardenez

Focus sur quelques étapes incontournables

Parmi la longue liste des étapes du sentier, certaines se distinguent par leur beauté, leur histoire ou leur singularité. Voici quelques-unes de ces étapes majeures :

  • la Côte de Granit Rose à Perros-Guirec : caractérisée par ses impressionnants rochers de granit rose, c’est l’une des portions les plus photographiées de Bretagne.
  • le Cap Fréhel : il offre des vues panoramiques sur la mer, le cap est un véritable joyau naturel où la lande rencontre des falaises vertigineuses.
  • la Pointe du Raz : l’un des points les plus occidentaux de France. Sa nature sauvage et ses vues imprenables sur l’océan font de ce lieu un must pour tout randonneur.
  • les Abers en Finistère Nord : ces estuaires bretons, avec leurs paysages changeants selon les marées, offrent une expérience unique de randonnée entre terre et mer.
  • la Baie de Saint-Brieuc : plébiscitée pour sa réserve naturelle, c’est un lieu privilégié pour observer les oiseaux migrateurs.
  • le Golfe du Morbihan : avec ses multiples îles et îlots, le golfe offre des panoramas toujours renouvelés et des eaux calmes propices à la détente.
  • la Baie de Cancale : réputée pour ses huîtres, c’est également un spot de randonnée offrant des vues sur le Mont-Saint-Michel au loin.
  • Brest et le Pont de l’Iroise : traverser ce pont constitue une expérience mémorable, avec une vue plongeante sur l’estuaire de l’Élorn.
  • le Fort La Latte : ce château médiéval surplombe la mer, offrant une incursion dans l’histoire de la région.

Chacune de ces étapes offre une expérience unique. Pour celles et ceux qui empruntent le GR34, ces points d’intérêt sont autant d’occasions de faire une pause et de s’imprégner pleinement de la magie de la Bretagne.

La beauté et la diversité des paysages du GR34

Les plages et criques secrètes

Le GR34 dévoile au fil de son parcours une multitude de plages préservées et de criques secrètes. Éloignées de l’agitation des grands sites touristiques, ces petites merveilles sont des havres de paix où le sable fin rencontre des eaux cristallines. Ces étendues sauvages offrent un cadre idéal pour un pique-nique en toute tranquillité, une session de bronzage loin des foules ou simplement une pause méditative face à l’immensité de l’océan. Chaque crique a son propre charme et caractère, garantissant une nouvelle découverte à chaque tournant du sentier.

Les falaises et points de vue à couper le souffle

Marcher sur le GR34, c’est aussi s’offrir des panoramas exceptionnels depuis les hauteurs des falaises qui dominent la côte bretonne. Ces formations rocheuses, façonnées par le temps et les éléments, offrent des perspectives vertigineuses sur l’horizon marin. Au lever ou coucher du soleil, les couleurs chatoyantes du ciel se reflètent sur les parois abruptes, offrant des tableaux naturels d’une beauté saisissante. Les promontoires, tels que la Pointe du Raz ou le Cap Fréhel, sont des endroits prisés pour admirer ces vues panoramiques et sentir la puissance de l’océan déchaîné à ses pieds.

Les zones naturelles protégées et la faune et la flore

Le GR34 serpente à travers une multitude de zones naturelles protégées, soulignant l’engagement sans faille de la région en faveur de la préservation de son patrimoine écologique. Ces refuges naturels regorgent d’une biodiversité remarquable, abritant des spécimens fascinants, dont certains sont spécifiques à la Bretagne. 

Parmi les espèces endémiques, on peut citer l’ajonc de Le Gall, une plante unique aux fleurs jaunes éclatantes, ou encore le triton marbré, un amphibien discret que l’on trouve dans les mares et les tourbières de la région. Les ornithologues en herbe pourront s’émerveiller à la vue des oiseaux migrateurs tels que le courlis cendré ou le pluvier doré. Les dunes, quant à elles, abritent une variété d’insectes, dont certains sont rares comme le scarabée rhinocéros. La végétation bretonne, mélange contrasté de landes, de dunes et de forêts épaisses, offre un écrin verdoyant pour ces trésors naturels. 

Chaque pas sur le GR34 est une invitation à redécouvrir la beauté fragile et la symbiose entre l’homme et la nature qui caractérisent ce sentier emblématique.

Le Mont Saint Michel, GR 34
Le Mont-Saint-Michel

Bien préparer votre randonnée

Quand partir ? Conseils météo et saisonnalité

La Bretagne est réputée pour son climat changeant, d’où l’adage « en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour ». La meilleure période pour emprunter le GR34 s’étend généralement de mai à septembre. Ces mois offrent les jours les plus longs et les conditions météorologiques les plus clémentes, bien que des averses puissent toujours surprendre le randonneur. Pour ceux qui préfèrent éviter la foule estivale, les mois de juin et septembre sont idéaux, combinant de belles journées ensoleillées et une ambiance plus paisible.

Équipement essentiel pour le GR34

La réussite d’une randonnée sur le GR34 repose en grande partie sur un équipement adapté. Il est impératif d’avoir des chaussures de randonnée confortables et imperméables, car le sentier peut être boueux par endroits. Pensez également à emporter des vêtements adaptés à la météo changeante : une veste imperméable, des couches superposables pour gérer les variations de température, un chapeau ou une casquette et des lunettes de soleil. N’oubliez pas une gourde d’eau, des encas énergétiques, une carte du sentier, une boussole et éventuellement un GPS de randonnée.

Lors du choix de votre sac, soyez attentif à son poids, notamment si vous comptez emporter un topo-guide détaillé du GR34 ; un sac trop lourd pourrait nuire à votre confort tout au long de la randonnée.

Astuces pour des haltes et nuitées réussies

Le GR34 regorge d’endroits pittoresques pour se reposer, mais il est important de planifier ses étapes. Plusieurs villes et villages le long du sentier offrent des hébergements, allant des auberges de jeunesse aux chambres d’hôtes en passant par les hôtels. Il est conseillé de réserver à l’avance, surtout en haute saison. Pour une expérience plus immersive, certains randonneurs optent pour le bivouac, mais il est crucial de se renseigner sur les zones autorisées pour camper. N’oubliez pas de respecter la nature en emportant tous vos déchets et en veillant à ne pas déranger la faune locale.

Nos conseils pratiques

Respect de l’environnement et la faune et flore locales

Le GR34 est plus qu’un simple sentier ; c’est un écrin de biodiversité, un témoignage de la richesse naturelle de la Bretagne. Il est essentiel de marcher en ayant à l’esprit le respect de cet environnement. Restez sur les sentiers balisés pour éviter de piétiner la végétation et potentiellement déranger les habitats. Ne cueillez pas de plantes et évitez de nourrir ou déranger les animaux, même s’ils semblent amicaux ou curieux. Emportez tous vos déchets avec vous, même les organiques comme les peaux de fruits. Si chacun adopte une attitude respectueuse, le GR34 continuera d’émerveiller pour les générations à venir.

Sécurité sur le sentier : à quoi faire attention

Bien que le GR34 soit relativement bien entretenu, il présente des zones escarpées, notamment près des falaises. Il est impératif de rester vigilant et de suivre les indications et avertissements. Par temps humide, certains passages peuvent être glissants ; des chaussures adaptées sont donc essentielles. Informez toujours quelqu’un de votre itinéraire et de vos horaires prévus, surtout si vous randonnez seul. Enfin, assurez-vous de disposer d’un kit de premiers soins de base pour faire face aux petites urgences.

Comment se repérer et éviter de se perdre ?

Le GR34 est bien balisé avec des marques rouges et blanches typiques des GR (Grande Randonnée). Toutefois, pour éviter tout désagrément, il est conseillé de se munir d’une carte détaillée de la zone que vous comptez explorer. 

Aujourd’hui, de nombreuses applications de randonnée offrent des cartes hors ligne avec le tracé des sentiers, ce qui peut être un outil précieux en l’absence de réseau. Avant de partir, familiarisez-vous avec votre itinéraire, repérez les points de repère majeurs et les intersections. 

Si vous vous égarez, ne paniquez pas, revenez sur vos pas jusqu’à un point de repère connu et reprenez votre orientation.

GR34, le dernier mot de Navi-Mag

Le GR34 n’est pas simplement un chemin sinueux qui fait le tour de la Bretagne ; il est le symbole vivant de la richesse historique, culturelle et naturelle de cette région unique. Il incarne la beauté sauvage de la côte bretonne, tout en mettant en lumière l’importance de la préservation et du respect de notre patrimoine naturel français. 

Chaque pas sur ce sentier est une immersion dans un tableau vivant, une invitation à découvrir les trésors cachés de la Bretagne à un rythme qui permet d’apprécier chaque détail. Au-delà du GR34, les sentiers de Grande Randonnée sont des témoignages de la diversité des paysages français. 

Proche du GR34, le GR37 vous emmène à travers les terres bretonnes, offrant une perspective différente de cette région. Chaque GR est une porte d’entrée vers une nouvelle aventure, alors n’hésitez pas à chausser vos bottes et à partir à la découverte de ces merveilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *