A combien s’élèvent les coûts des obsèques ?

Organiser des obsèques d’un membre de sa famille demande d’énormes moyens financiers. Cependant, il est possible de minimiser la facture des funérailles en ne privilégiant que l’essentiel. En effet, dans l’organisation des obsèques d’un proche, trois éléments peuvent gonfler l’ardoise à savoir, l’inhumation, le choix et le prix du cercueil ainsi que le lieu des obsèques. Alors, à combien peut-on organiser des obsèques ? L’article dans sa suite va vous apporter des réponses.

Définir le coût moyen

Pour définir le coût moyen des obsèques, il est important de déterminer le budget nécessaire à l’organisation de la cérémonie des funérailles. Par exemple, en insérant les charges liées à la construction d’un caveau funéraire, ou encore à l’acquisition d’une place dans un cimetière, le budget des obsèques peut devenir plus conséquent. Ainsi, pour définir le coût moyen nécessaire pour l’organisation d’une cérémonie des funérailles, il est recommandé de privilégier les prestations essentielles comme : le cercueil et ces accessoires, le séjour en chambre mortuaire, les soins de conservation du corps, le convoi funéraire, l’ouverture et la fermeture du caveau funéraire, les honoraires ainsi que les démarches et formalités administratives, les différentes taxes liées au décès, les cartes de remerciements. En cas de crémation, il y a la taxe de crémation, les frais de gestion de cendres… En mettant un accent sur ces éléments, le coût moyen pour les obsèques s’élève à 3500 euros pour une inhumation, et à 4500 euros pour une crémation.

Le règlement des frais des obsèques

Dans la plupart des cas, les frais liés à la cérémonie funéraires sont prélevés sur les biens de l’héritage. En effet, le code monétaire et financier autorise notamment les banques de débloquer sur les avoirs du décédé, une somme de 5000 euros pour l’organisation de ces obsèques. Au cas où le compte du défunt ne disposait pas de cette somme, les frais funéraires sont pris en charge par la famille. Ces frais prennent un caractère alimentaire obligeant les proches du décédé de participer au règlement des frais funéraires.

Auteur de l’article : Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *