château de Chantilly, étape du GR11

Le Grand Tour de Paris : à la découverte du GR11 français

Le sentier de grande randonnée 11 (GR11), également connu sous le nom de “Grand Tour de Paris“, est une invitation à s’aventurer hors des sentiers battus et à découvrir le riche patrimoine de la région entourant la capitale française. Se déployant sur près de 738 kilomètres, cette boucle traverse non seulement l‘Île-de-France, mais s’étend également dans des régions voisines telles que l’Aisne et l’Oise. Une caractéristique unique du GR11 est sa branche commençant au pont d’Austerlitz à Paris et fusionnant avec la boucle principale à l’ouest, une modification apportée en 2009 pour suivre le cours de la Bièvre, même dans les sections où cette rivière n’est plus visible.

Bien que le GR1 soit souvent associé au tour de Paris, le GR11 propose une exploration plus vaste, faisant découvrir des trésors tels que Chantilly, Coulommiers, et la forêt de Fontainebleau, pour n’en nommer que quelques-uns. Allant bien au-delà des simples curiosités touristiques, le GR11 offre une immersion profonde dans l’art, la culture, et les paysages majestueux qui font la renommée de cette région. Pour les passionnés de randonnée cherchant à vivre une aventure authentique et culturelle, le GR11 est un incontournable.

GR1 contre GR11 : quand deux boucles parisiennes racontent des histoires différentes

Au premier coup d’œil, le GR1 et le GR11 peuvent sembler offrir des expériences similaires avec leurs boucles autour de Paris. Cependant, ces deux sentiers distincts dévoilent des facettes uniques de la région parisienne. Le GR1, surnommé le “Tour de Paris”, est un voyage de plus de 500 km axé sur l’exploration de l’histoire et de la splendeur naturelle des banlieues de Paris. Partant près de la Porte Maillot, il évoque une sensation de proximité avec la capitale, tout en permettant aux randonneurs de s’immerger dans des paysages sereins.

Le GR11, quant à lui, offre une aventure plus étendue, s’étirant sur plus de 740 km. Connue également sous le nom de “Grand Tour de Paris”, cette boucle va au-delà de la simple périphérie de Paris, s’aventurant dans des régions comme l’Aisne et l’Oise. Commencez votre périple au pont d’Austerlitz et découvrez des villes emblématiques telles que Chantilly et Fontainebleau. C’est un sentier qui amplifie l’expérience de “randonnée de gare à gare“, en vous permettant d’explorer davantage la diversité et la richesse de l’Île-de-France.

la forêt de Fontainebleau, étape du GR11

L’itinéraire du GR11

De Paris à Villiers-Saint-Frédéric

Le point de départ du GR 11 est le pont d’Austerlitz, au cœur de Paris. En progressant à travers les 5e et 13e arrondissements, le sentier s’échappe progressivement de l’effervescence urbaine pour rejoindre les communes pittoresques de la banlieue parisienne, dont Gentilly et Antony, pour finalement atteindre Villiers-Saint-Frédéric après avoir traversé des espaces naturels comme les étangs de La Minière.

De Villiers-Saint-Frédéric à Mantes-la-Jolie

Le sentier s’enfonce davantage dans la nature, traversant la forêt de Beynes. Guidé par l’aqueduc de l’Avre, le GR 11 sillonne plusieurs villages avant de rejoindre la vibrante Mantes-la-Jolie.

De Mantes-la-Jolie à Chantilly

Après avoir franchi la Seine, le GR 11 pénètre dans le Vexin, une région riche en paysages variés. En progressant, il passe d’un département à l’autre, entre le Vexin et l’Oise, offrant une transition entre l’histoire riche de Magny-en-Vexin et l’élégance de Chantilly.

De Chantilly à Coulommiers

En quittant Chantilly, le sentier parcourt la forêt d’Ermenonville, dévoilant la beauté sauvage de la région. Après avoir parcouru le canal de l’Ourcq, Coulommiers, avec ses charmes typiques, sert de terminus pour cette étape.

De Coulommiers à Provins

Depuis Coulommiers, le GR 11 partage une partie de son itinéraire avec le GR 14. Le sentier serpente à travers villages et forêts, avec pour destination finale la cité médiévale de Provins, un joyau architectural.

Provins, étape du GR11 français

De Provins à Fontainebleau

Après avoir exploré les ruelles de Provins, le sentier mène à la forêt de Fontainebleau, traversant divers paysages et villages. Le final est marqué par l’entrée majestueuse dans la forêt, véritable écrin de nature.

De Fontainebleau à Chevreuse

Le GR 11 se fraye un chemin à travers la forêt de Fontainebleau, offrant un spectacle de formations rocheuses et de verdure. Avant d’atteindre Chevreuse, le sentier serpente entre les villages, les châteaux et les forêts, tissant un lien entre nature et histoire.

De Chevreuse à Villiers-Saint-Frédéric

La dernière étape débute au château de la Madeleine à Chevreuse. Le GR 11 serpente à travers forêts et villages avant de revenir à son point de bifurcation à Villiers-Saint-Frédéric. Ainsi se termine cette aventure de plusieurs centaines de kilomètres, une boucle harmonieuse reliant ville et nature.

GR11 Français vs GR11 Espagnol : Deux Joyaux, Deux Nations

Bien que partageant le même numéro, le GR11 français et le GR11 espagnol sont deux entités distinctes, offrant des expériences de randonnée complètement différentes. Alors que le GR11 français, le “Grand Tour de Paris”, vous emmène à travers la beauté et le patrimoine culturel des environs de la capitale, le GR11 espagnol, également appelé “La Senda Pirenaica”, vous transporte le long des splendeurs montagneuses des Pyrénées.

S’étirant sur plus de 770 kilomètres, le GR11 espagnol est une véritable odyssée à travers les montagnes, reliant l’océan Atlantique à la mer Méditerranée, du Cabo de Higuer au Cap Creus. Inauguré en 1986, cette Senda traverse des territoires variés, depuis les vallées boisées de Guipúzcoa et la Navarre, jusqu’aux sommets majestueux de Catalogne et d’Andorre. En chemin, les randonneurs seront éblouis par des sites tels que le parc national d’Ordesa, les Encantats avec leurs lacs miroitants, et le monastère solaire de la Catalogne aride.

Comparativement à son cousin français, centré sur les merveilles culturelles et paysagères autour de Paris, la Senda demande une approche plus instinctive et aventureuse. Alors que l’un offre une plongée dans la richesse historique et naturelle de la banlieue parisienne, l’autre est une invitation à l’aventure en haute montagne, à la découverte des merveilles naturelles des Pyrénées.

Ainsi, que vous cherchiez à explorer le patrimoine artistique et paysager autour de Paris ou à vous immerger dans l’impitoyable beauté des Pyrénées, ces deux GR11 offrent deux visages fascinants de l’Europe, chacun méritant d’être découvert à son propre rythme.

Ordesa, étape du GR11 espagnol

En conclusion

En partant du sud de Paris, le GR11 nous offre, jour après jour, une traversée mémorable à travers les paysages pittoresques et les trésors cachés de notre beau pays. Chaque pas est un voyage en soi, où la carte devient plus qu’un simple guide : elle est la promesse d’aventures inédites, de découvertes inattendues et de moments d’émotions. Au fil des kilomètres, le refuge des arbres centenaires, des forêts luxuriantes et des villages au charme incontestable offre au randonneur un réconfort et un émerveillement sans cesse renouvelés.

Mais le GR11 n’est qu’une porte ouverte sur l’immensité des sentiers de grande randonnée qui sillonnent la France. À proximité, le GR2 longe la Seine, offrant une autre perspective, une autre aventure à ceux qui sont mordus de la randonnée. C’est une invitation à poursuivre l’exploration, à déployer la carte, et à se laisser guider vers de nouveaux horizons. La magie des GR, c’est cette promesse d’une France toujours à redécouvrir, à chaque tournant, à chaque pas.

Auteur de l’article : Azeline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *