Le métier de ferrailleur

Le ferrailleur contribue à la solidité de chaque construction. Tous les bâtiments risquent de s’écrouler ou de ne pas durer sans l’intervention de ces professionnels. Ces hommes de terrain conçoivent le « squelette du bâtiment ». Ils sélectionnent les barres et les treillis avant de procéder aux découpes, aux pliages et aux soudures.

Les missions du ferrailleur

Le ferrailleur réalise le coffrage, une structure provisoire destinée au béton, en hauteur ou en sous-sol. Ce professionnel participe également au coulage du composé précité, à la suite de sa préparation. Sur le chantier, ce salarié joue un rôle prépondérant et doit s’adapter à chaque situation. Il doit acquérir des connaissances en termes de maçonnerie. Ce métier exige une grande disponibilité, car les travaux peuvent s’effectuer le plus souvent loin du foyer. Généralement, pour faciliter les choses, le logement se situe sur le chantier même, en fonction des horaires de ce spécialiste.

Le métier à proprement parler

Un ferrailleur est avant tout maçon. Il doit être polyvalent et multitâche. Son salaire peut avoisiner les 30.000 € bruts par an. Ses travaux se font en extérieur et il doit posséder une certaine autonomie. Ses fonctions se définissent comme étant manuelles et il suit quotidiennement le rythme et l’ambiance des chantiers. Toutefois, ce travail implique le soulèvement et le port d’objets lourds. Dans la plupart des cas, ce salarié doit s’éloigner durant une période assez longue de son foyer. Il doit avoir de grandes connaissances quant aux matières utilisées en termes de bâtiment.

Les qualités requises

Un bon ferrailleur doit avoir une condition physique exceptionnelle. Il excelle dans la lecture des plans ainsi que des bordereaux de ferraillage. Il doit aussi être capable d’utiliser chaque matériel dans le domaine du BTP. Ce travailleur sait comment fixer et assembler les métaux. Comme les travaux ne peuvent être réalisés individuellement, ce professionnel doit avoir une grande aptitude à travailler en équipe. Il est agile de ses mains et doit avoir un esprit d’encadrement pour mener un groupe d’ouvriers. Au final, il doit savoir les règles d’hygiène, de sécurité et de respect de l’environnement.

Auteur de l’article : Navi Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *