Taxe d’habitation, où en sommes nous ?

Promesse de campagne du président de la République, la taxe d’habitation jugée inégalitaire doit être supprimée. Les années passent et la réforme de cette taxe est toujours d’actualité, cependant certains ménages devront patienter jusqu’en 2023 pour se voir exonérés par le fisc. Face aux récents événements et au confinement, la situation reste peu claire, où en est l’état dans cette réforme ? Explications dans cet article.

Le calendrier pour l’exonération de la taxe d’habitation

Prévue pour 2020, elle ne concernera pas l’ensemble de la population française mais seulement 80% de celle-ci. Les 20% restants doivent attendre 2023 avant de bénéficier de la mesure. Pour faire partie des 80%, vous devez être en dessous du seuil fiscal prévu par l’état qui varie en fonction de la situation de votre ménage. Les 20% restants seront exonérés par palier, à raison d’un tiers par an.

 Quels sont les seuils à respecter pour être exonéré ?

 Tout dépend de votre revenu fiscal de référence que vous trouverez simplement sur votre dernier avis d’imposition. Sachez toutefois que pour une personne célibataire sans enfant, le plafond est fixé à 27 706 €. Pour les couples avec un enfant, l’état ne compte que deux demi-parts supplémentaire portant le plafond à 44 125 €. Vous dépassez légèrement du seuil ? L’État prévoit ce cas de figure et propose une légère décote sur votre taxe si votre première part ne dépasse pas 28 732 €. S’il y a plus d’une part sur le ménage, les calculs gagnent en complexité et nous vous recommandons de vous rapprocher de votre centre fiscal.

Auteur de l’article : Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *