Les astuces pratiques pour l’e-mailing B2B

En termes de B2B ou de B2C, l’e-mailing repose sur la nature de votre cible. Ainsi, chacune de vos conversations doit être unique, avec des méthodes différentes. Afin de mieux transmettre le message, le professionnel doit adopter le même milieu et le même style de communication que son client.

Quid du ciblage ?

Pendant l’envoi d’e-mailing B2B, vous devez considérer en premier lieu le ciblage. Le mass-mailing ne convient point à la prospection de professionnels. Dans ce domaine, l’e-mailing ciblé est vivement souhaité. Le contenu de ces messages reste adapté à leur destinataire. Lors de chaque envoi, assurez-vous de bien trier vos contacts par rapport à vos objectifs. De ce fait, vous allez parvenir à un ciblage des plus précis et tous vos clients vont recevoir des contenus intéressants.

Les petites astuces dans l’e-mailing

L’entête de chaque e-mail va inciter votre destinataire à lire ou non son contenu. Il est préférable d’optimiser la longueur de l’objet pour être plus accrocheur. Cette caractéristique fait de meilleurs effets dans le domaine du B2B. En tout, 5 à 10 mots suffisent. Dans le cadre du contexte professionnel, il ne faut pas mettre une majuscule au début de l’objet. Ce qui assurera l’envoi direct du message par une personne et non pas par une entreprise en quête de nouveaux clients.

Bien choisir le nom d’expéditeur

Si vous désirez que votre destinataire ouvre l’e-mail que vous lui envoyez, il vous faudra choisir un nom pertinent. Votre identité en tant que personne provoquera un certain effet chez le client. Il est donc préférable d’adopter l’identité d’une personne effective au sein de votre société. Le nom peut être celui du chargé de communication ou du commercial. Selon le cas, vous pouvez également personnaliser votre nom, suivant l’identité de votre destinataire.

Auteur de l’article : Navi Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *