L’utilité du gendarme couché

À quoi correspond le gendarme couché ?

Le terme gendarme couché désigne avant tout un ralentisseur que l’on trouve sous différentes appellations comme dos d’âne ou encore ralentisseur berlinois. L’objectif c’est que le véhicule réduise considérablement sa vitesse à proximité d’une zone jugée comme dangereuse. Plusieurs dimensions et plusieurs résistances sont ainsi disponibles en fonction de l’usage prévu de l’équipement. Généralement modulable, ils peuvent par exemple s’installer dans une zone de livraison afin que la vitesse maximale des camions ne dépasse pas les 10 km/h. Avec des matériaux particulièrement résistant, ils peuvent supporter le passage de véhicules pouvant peser jusqu’à 60 t. C’est un dispositif de sécurité qui peut être utilisé sur la voie publique ou dans des entreprises, en fonction de la configuration des lieux. Son objectif reste systématiquement le même, réduire la vitesse des véhicules pour qu’elle soit adaptée à l’environnement. Grâce à ce type de dispositif, le risque d’accidents diminue.

Comment choisir un bon ralentisseur ?

Le gendarme couché doit être utilisé en fonction de l’environnement mais également en fonction du type de chaussée. Si la vitesse des véhicules ne doit pas dépasser les 10 km/h, il faudra utiliser un ralentisseur propre à ce type d’usage. S’il s’agit par contre de véhicule assurant le transport de marchandises, il faut utiliser un équipement qui sera capable de supporter les charges plus lourds. Au cours de l’installation et de la pose, il est obligatoire de vérifier la résistance de dispositif car il faut savoir que des milliers de véhicules peuvent potentiellement passer dessus, tout au long de sa durée de vie. Veillez à utiliser un panneau de signalisation afin de prévenir chaque conducteur, plusieurs mètres avant le ralentisseur. Plusieurs couleurs sont également possibles telles que le beige, le jaune, le noir ou encore le rouge, pour plus d’informations, rendez-vous sur https://www.leader-equipements.com.

Auteur de l’article : Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *