Le DPE est obligatoire dans certaines circonstance.

Qu’est-ce que le DPE (diagnostic de performance énergétique) ?

La loi rend obligatoire le diagnostic de performance énergétique tant pour la vente que pour la location d’une maison ou d’un appartement. Le DPE, réalisé par un diagnostiqueur certifié, permet d’informer le futur acquéreur ou le locataire d’un logement des performances énergétiques de ce dernier. De cette manière le futur occupant peut anticiper les coûts de chauffage.

Le diagnostic DPE : en quoi consiste-t-il ?

Le diagnostic DPE est effectué par un diagnostiqueur certifié, généralement un professionnel du bâtiment qui a suivi une formation aux techniques du diagnostic immobilier. Il évalue selon différents critères les performances énergétiques d’un logement et le classe ensuite sur une échelle allant de A (pour les logements les plus économiques) à G (pour les logements les plus énergivores).

Dans le cas d’une location, faire réaliser un DPE est obligatoire et le diagnostic énergétique doit être joint au contrat de bail. Il informe le futur locataire sur les frais de chauffage qu’il aura à supporter. Le diagnostic DPE comprend aussi un ensemble de conseils et a donc une dimension pédagogique, puisqu’il s’agit d’inciter les propriétaires (et les locataires, sous certaines conditions), à faire réaliser des travaux d’isolation.

Le DPE en cas de vente d’une maison

Si vous vendez une maison ou un appartement, vous devrez faire réaliser un certain nombre de diagnostics immobiliers, dont un diagnostic de performance énergétique. Le DPE est communiqué à l’acquéreur au plus tard lors de la signature du compromis de vente.

Ce document permet d’identifier les points faibles du logement (chaudière obsolète, absence d’isolation, par exemple), que l’acheteur n’aura pas forcément repérés lors de la visite du bien. Il aide aussi à se projeter et à envisager les travaux de rénovation en intégrant la dimension énergétique.

Critères de classement DPE d’un logement

Parmi les critères qui entrent en ligne de compte pour le classement d’un logement selon ses performances énergétiques figure le type de chauffage. Ainsi, le DPE s’inscrit dans les mesures incitatives de la transition énergétique et contribue à encourager les propriétaires à faire remplacer d’anciens convecteurs électriques ou encore leur chaudière au fioul.

Autre élément pris en compte par le diagnostiqueur : la qualité des menuiseries extérieures, qu’il peut être bon de remplacer par des fenêtres et portes plus isolantes. L’isolation des murs, l’absence de ponts thermiques, ainsi que la présence d’une VMC double-flux auront un effet positif sur le classement de la maison ou de l’appartement. Le diagnostiqueur demande aussi à consulter les factures de chauffage.

Auteur de l’article : Navi Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *